Le drone de Facebook, une expérience à succès

Il n’y a aucun doute à se faire quant à l’afflux prochain de nouveaux utilisateurs de Facebook grâce au succès que son prototype de drone a eu lors de sa première expérience. Les zones les plus éloignées des grandes villes disposeront, avec cet appareil à l’appui, d’une accessibilité à Facebook.

L’enjeu est de taille quand on sait qu’encore 10% de la population mondiale dans les zones éloignées des villes n’a pas accès à internet de nos jours. Le réseau social Facebook tente cependant de conquérir cette partie du monde grâce à un prototype de drone qu’il a conçu spécialement dans le but de réduire cette différence. En effet, l’appareil appelé ‘Aquila’ a quitté le sol du Royaume-Uni voici quelques jours et aura pour principal objectif d’assurer l’accès à Facebook dans les zones les plus pauvres en matière de connectivité internet. Il favorisera ainsi les échanges entre les populations d’après Mark Zuckerberg, l’homme de qui découle le réseau social.

L’Aquila, aussi imposant qu’un Boeing 737

Avec l’Aquila, la stratégie pour permettre aux populations d’avoir une connectivité internet se passe par les airs. Le responsable des recherches technologiques du réseau social, Mike Schroepfer, explique notamment dans son discours lors du F8, jeudi dernier, que l’appareil va stationner à 18 000 mètres au-dessus du sol, mais en parallèle aux zones dénuées de connexion internet. Durant plusieurs mois, il répandra un réseau internet de manière à ce que les habitants qui vivent dans les zones qu’il surplombe puissent consulter Facebook. Ayant une envergure de 30 m, l’Aquila est tout aussi imposant qu’un Boeing 737.

La conquête du public via un réseau aérien fait partie des stratégies que d’autres grandes firmes veulent établir, notamment Google. Mais si Facebook a choisi un prototype de drone, Google se concentre sur des ballons flottants qui seraient capables d’offrir un accès à des réseaux cellulaires. Quoi qu’il en soit, la proportion du public à séduire est encore large quel que soit l’opérateur internet puisque les chiffres de l’International Telecommunications Union stipulent qu’encore 60 % des individus à l’échelle mondiale ne connaissent pas internet.

Laisser un commentaire